Tous les articles par AlliMik

NOZAY

Avant le départ, il y a eu Nozay dans le 44, notre camp de base de départ.

L'endroit choisi en janvier 2013 par Mikaël pour construire "sa" maison, celle qu'il a imaginée de A à Z.

Nozay, c'est aussi le premier sas de décompression pour Alline, qui a quitté Nantes en septembre 2013, sans trop savoir ce qui l'attendait…

Quelques jours après en être partis en mars 2015, il nous semblait important d'en parler un peu ici…
Certains d'entre vous connaissent le lieu, ont vu l'avancement du chantier, y ont particpé parfois.
Pour tous les autres qui en ont simplement entendu parler, voici de quoi il s'agit.

Au départ, il n'y avait rien, une simple carrière, des cailloux, des trous et des arbres…

Nozay châtaignier

Il a fallu se projeter… 

Nozay emplacement maison

Nous avons logé quelques temps dans le garage…

… Pendant que Mikaël travaillait sur le chantier de la maison.

Nous sommes désolés de la qualité des vidéos… Enfin, surtout Alline, Mikaêl lui, vous invite à pencher la tête sur la gauche pour plus de visibilité ! 

Il est encore trop tôt pour dire si nous reviendrons vivre un jour à Nozay…

… mais il est certain que Nozay fait partie du voyage, puisque le voyage commence là où on le rêve!
C'est dans cet environnement que nous avons imaginé ce voyage mais aussi que nous l'avons organisé et pour lequel nous avons également épargné… car oui, étonnament, Nozay offre nettement moins de tentations de consommation que Nantes ou Lyon!

Au revoir !!

 

 

TOP 20

Au cours de nos lectures, nous avons remarqué qu'il était dans l'air du temps de faire des listes, des tops et des pense-bête.
Nous ne voulions pas échapper à cette règle et nous vous proposons en exclusivité, rien que pour vous: 

Le TOP 20 des trucs à ne pas faire… Mais que nous avons fait quand même ! 

top 20

  1. Croire Boursorama et Fortuneo quand ils communiquent sur le fait que "ouvrir un compte, c'est tellement facile". C'est faux. Sachez-le.
  2. Prier pour que les délais postaux annoncés sur les sites internet soient fiables, en France, comme au Brésil, pour recevoir sa carte de crédit un jour, peut-être…
  3. Passer 4 heures un samedi après-midi à Décathlon et finir par commander le principal sur internet 1 semaine avant
  4. Avoir une pointure 47 et penser trouver facilement des chaussures dans n'importe quel magasin de sport. Les trouver la veille du départ.
  5. Annoncer des dates de prévisonnelles de départ sans avoir pris ses billets d'avion
  6. Décaler 4 fois la date prévisionnelle de départ
  7. Dire au revoir 2, 3, 4  fois en plusieurs semaines à ses proches. Se revoir une 5ème fois… Verser sa larme
  8. Profiter des 3 mois avant le départ pour manger et boire tout ce que tu sais que tu ne mangeras pas avant longtemps:  raclette, tartiflette, chapon, cassoulet etc… 
  9. Se regarder dans un miroir: prendre conscience des cheveux qui poussent, de la barbe qui pique, de la fatigue qui est présente et des poignées d'amour qui apparaissent (cf n°8)

    Pas fatigués

  10. Se blesser l'oeil, se brûler l'avant-bras et se bloquer le dos dans les 10 jours précédant le départ
  11. Résilier sa Carte Vitale et tomber malade
  12. Faire une trousse de toilette aussi lourde que le reste de son sac
  13. Rédiger un début de testament, imaginer sa propre mort, être triste, pleurer, se sentir débile
  14. Discuter un peu trop avec son banquier, assureur, médecin et avoir peur d'avoir oublié des trucs importants
  15. S'arrêter sur les infos et voir toutes les catastrophes d'avion, de bus, d'hélicoptère qui arrivent
  16. Constater que la voiture a vraiment besoin d'une vidange, de changer les freins… mais bon, comme elle est passée au contrôle technique…
  17. Proposer un dernier apéro à Nantes tout en sachant pertinemment que ça ne s'arrêtera pas à l'apéro… 
  18. Partir le week-end du changement d'heure et se demander si on dort 1 heure de plus ou de moins. Dormir de toutes façons trop peu.
  19. Faire escale en Allemagne, s'apercevoir que ni l'un, ni l'autre ne parle allemand
  20. Penser que nous arriverons à tout gérer avant de partir… et puis partir, parce qu'il faut bien le faire à la fin ! 

Ce TOP 20 a été réalisé sans trucages ! 

ROOTS ET FEMININE

 

Cela fait des mois que Mikaël me dit: "Ce que tu emmèneras, tu le porteras."

Petit a petit, je comprends qu'il va falloir être assez minimaliste dans ce que je vais emmener avec moi.
Alors, oui, je veux bien partir à l'aventure, faire le tour du monde, vivre en mode roots etc… Mais peut-être pas au point de laisser ma féminité de côté.

C'est décidé, je serai donc roots ET féminine !

Voici la liste des choses qui sont simples quand je suis chez moi et qui à mon avis vont être plus compliquées en voyage…

  • Les vêtements
  • La coiffure
  • L'épilation

Les vêtements:

Le constat:

Les consignes de Mika sont simples: "Pas plus de 10 kilos tu porteras"

Partant du principe que lorsque je me  pèse chez le médecin, c'est en sous-vêtements, parce qu'on sait tous qu'un jean c'est facile un ou deux kilos avec la ceinture…

J'ai bien vite réalisé que je ne pourrais emporter qu'une infime partie de ma garde-robe.

Un tri s'impose. Heureusement, je n'ai pas trop de mal avec ça, lors de mes nombreux déménagements, je vide régulièrement mes armoires et contrairement à d'autres de mes amies, je ne garde pas de vieilles reliques, sous prétexte qu'on ne sait jamais, telle ou telle pièce peut revenir à la mode!

Ma décision:

J'ai gardé pour le voyage, en plus de mes vêtements de voyage

  • 2 jupes
  • 1 petite robe noire
  • 1 pantalon en lin
  • 1 ensemble de jolie lingerie
  • 1 paire de Newfeel de Décathlon

Un bon quart de ma garde-robe a été donnée à des copines, cousines, nièces etc…
Tout ce que je n'ai pas mis depuis plus de 2 ans est parti au Relais
Le reste dans des cartons, on verra bien au retour !

La coiffure

Le constat:

J'ai les cheveux frisés, épais et volumineux… A peu près tout l'inverse de ce qui est pratique pour voyager.

A la maison, c'est coiffeur tous les 2 mois, 3 shampoings + 3 après-shampoings par semaine, 1 masque hebdomadaire et malgré cela, le résultat n'est pas toujours au top.

En Loire-Atlantique, entre Octobre et Mars, c'est bien souvent le brushing breton qui prend le relais : humidité + vent.

Ma décision:

Après analyse de la situation avec mes 2 coiffeurs préférés, j'ai voté pour une coupe au carré tout simple, facile à entretenir quel que ce soit l'endroit du monde où je serai.

Je pars avec dans ma trousse de toilette:

  • mon shampoing
  • mon après-shampoing 
  • un masque pour les cheveux
  • une crème après-shampoing

Je m'autoriserai la totale chez le coiffeur de temps en temps sur le voyage et suis persuadée que je trouverai des produits similaires à ceux que j'utilise en France.

chewbacca-ice

L'épilation

Le constat:

Je ne fais malheureusement pas partie de ces princesses ou actrices qui n'ont pas l'ombre d'une pilosité sur elles.

Ma décision:

Préférant avoir un tee-shirt en moins et ne pas ressembler à Chewbacca, j'emmène:

  • mon épilateur, même s'il pèse 300 grammes alimentation comprise.
  • un rasoir pour les moments où l'on n'aura pas d'électricité.
  • une pince à epiler (ça sert toujours!)

Et si je reviens, j'investis dans l'épilation définitive!!

ETAT DES LIEUX

Un rapide état des lieux.

J’adore la vie citadine, les restos, les bistrots, les magazines féminins, les looongues discussions avec mes copines, les expos et… le shopping.
Même si je ne suis pas dépensière, je ramène toujours quelque chose de mes virées en ville!

Ainsi, je suis l'heureuse propriétaire d'une collection de vernis à ongles, de fards à paupières, de chaussures, de sacs à main, de cosmétiques en tout genre.
Ce qui est totalement absurde, parce qu'en gros je porte toujours les mêmes choses et suis très fidèle à mes produits!

shopping-bags-rainbow

 

Depuis un an et demi qu'on se prépare, autant vous dire que Mikaël me fait régulièrement la remarque "tu sais que ça (sac à main, chaussures, vernis, maquillage), en voyage, ça ne va pas être possible?!"
Au début cela me paraissait juste fou de mettre toute sa vie dans un sac à dos de 60 litres (qui parait-il) est déjà trop grand!
… Et pourtant, petit à petit mon cerveau intègre le concept. Voila près d'un an maintenant que je n'ai pas fait de grandes virée shopping.

 

Raisons principales:

  • Il faut que je mette de l'argent de côté donc j'ai réduit mes dépenses.
  • Je pars pour plusieurs mois, quel est l'intérêt de m'acheter des choses qui seront démodées à mon retour?
  • J'ai de moins en moins envie de "posséder" des choses, je me sens à présent vite envahie quand il y a trop d'objets, de volumes ou de gens.
  • Je lis plein de blogs de filles voyageuses, seules ou accompagnées. Pas une seule n'a eu l'air perturbée par tout ça pendant le voyage… Toutes ont en revanche écrit un article similaire avant de partir.J'en deduis que cela fait partie du processus.

Le processus de changement est en cours…

Depuis que nous préparons notre voyage, je me prends bien la tête sur plein de détails.
Psychologiquement, c'est accepter de partir avec le strict minumum, définir ses priorités et même si cela ne fait pas de mal, c'est parfois dur!
Je me rassure en me disant que sur la route, je renouvelerai ma garde-robe en achetant un t-shirt par-ci, une jupe par-là et en abandonnant ce que je ne supporte plus ou qui sera trop abîmé!
Et puis aussi, je fais du sport, pour muscler mon dos, pour supporter la charge que j'aurai sur le dos et ne pas subir les rigolades de Mikaël!

A l'heure où j'écris cet article, j'ai dans un sac tout ce que je prévois d'emmener et dans un autre mon sac à dos, acheté symboliquement avec ma meilleure amie.
Je n'ai pas encore fait le test du remplissage, de peur que tout ne rentre pas.
Vous savez ce que me dit déjà Mikaël?

"ça ne rentrera pas!"

A suivre !

BUDGET

Quel budget pour partir en voyage?

Pour notre part, nous avons décidé de partir avec un budget d'envrion 13000 € par personne pour notre voyage.
L'idée est de ne pas manquer, de pouvoir se faire plaisir de temps en temps, tout en étant raisonnable la plupart du temps.

Le site "www.tourdumondiste.com" a créé une super infographie et dont est extraite l'illustration ci-dessous : 

Infographie budget

Voici comment nous avons procédé:

– Identifier les pôles de dépenses

Nous avons privilégié les pays où le coût de la vie quotidienne est moindre: Asie, Amérique Centrale, et certains pays d’Amérique du Sud. 
Nous avons clairement abandonné l'Océanie, la Nouvelle Zélande et le Japon car là-bas, il est nettement plus élevé!

Un autre pôle de dépense très important, ce sont évidemment les billets d’avion, en choisissant ces destinations, nous avons 2 océans à traverser. Et encore, sans compter une éventuelle traversée retour !

Nous avons également changé de banque, afin de ne pas payer des frais qui nous seraient inutiles.
Enfin, nous avons souscrit une assurance spéciale voyageurs car au-delà de 6 mois, nous ne dépendons plus de la sécurité sociale.


– Définir notre type de voyage

Nous avons prévu de privilégier le camping, les auberges de jeunesse, les petits hôtels de temps en temps pour passer une bonne nuit.
Nous n'excluons pas non plus l'idée de voyager de nuit.
Afin d'être le plus autonome possible, nous avons toujours en tête d'acheter un véhicule qui nous servira de moyen de locomotion, mais aussi de maison.


– Prévoir une marge

Pour le confort: avec l'expérience et l'âge nous avons appris que bien manger et bien dormir est très important. 
Sur certains transports qui peuvent durer 24 à 30h (au Brésil par exemple), nous n'hésiterons pas à utiliser les transports avec un niveau de confort plus élevé.

Pour les imprévus: du petit accident à la grande catastrophe, nous avons majoré notre budget final de 10%, afin d’avoir un parachute, juste au cas où.
Evidemment, nous espérons ne pas avoir à utiliser cette marge… au retour peut-être pour faire la fête avec vous?


– Ne pas tout prévoir à l'avance.

Nous souhaitons absolument éviter de tomber dans les travers du voyageur-consommateur.
Nous avons donc fait le choix de ne pas prévoir beaucoup de choses, pour ne pas être dans l'expectative, et donc de risquer la déception.
Nous souhaitons nous faire plaisir, profiter au mieux de chaque destination, être raisonnables, responsables et prendre notre temps.